Nouvel épisode, mais nouvelles directions

assets/images/tests/yakuza-like-a-dragon/yakuza-like-a-dragon_p1.jpg
Après de nombreux épisodes mettant en avant les aventures (à travers les années) de Kazuma Kiryu, les équipes du studio Ryū ga Gotoku ont décidé de prendre un virage à 360 degrés avec ce septième épisode (sans compter les spin-off). Pour permettre à tout un chacun qui découvrent seulement la saga Yakuza (quelle honte) en cette fin d'année 2020, la localisation occidentale s'est vue retirée le numéro 7 afin de permettre de débuter de nouvelles aventures en compagnie de Ichiban Kasuga. Yakuza : Like a Dragon nous offre une fin d'année en apothéose tout en accompagnant les nouvelles consoles de Microsoft de la plus belle des manières.

Ichi, ce héros

assets/images/tests/yakuza-like-a-dragon/yakuza-like-a-dragon_p2.jpg
Comment ne pas (directement) tomber sous le charme du protagoniste principale de cet opus ? Ichiban Kasuga (Ichi pour les intimes) est clairement un enfant meurtri et, malgré tout, en admiration envers les Yakuza de l'ancienne école. Après avoir été élevé dans un bordel, suite à un abandon de la part de ses parents, il sera le fils spirituel du chef du clan Tojo pour lequel il se sacrifiera pendant 18 années en prison. Sorti à 42 ans, et découvrant un monde qui lui est totalement inconnu (comme les smartphones également), il découvrira la trahison de son patriarche mais lui vouera un amour fou tout en se découvrant un cœur d'or afin d'aider tous les nécessiteux de Yokohama. Une aventure pleine d'émotion, de rires et de choix, qui feront de vous un autre homme.

Gameplay à l'ancienne et quelques couacs

assets/images/tests/yakuza-like-a-dragon/yakuza-like-a-dragon_p3.jpg
Yakuza : Like a dragon souffre, comme tout jeu vidéo, de certains défauts qui ne sont, au final, que des détails. En effet, dans ce nouveau système de combat (qui est plutôt un genre du JRPG à l'ancienne), si l'humour, les attaques et les possibilités sont folles et pleines de surprises, il n'est pas rare de voir les personnages êtres bloqués par les décors et se retrouver à marcher comme des idiots en direction de la cible sélectionnée. De plus, la réalisation mélange beauté (les visages principaux) et mocheté avec des textures qui manquent clairement de détails (testé sur Xbox One X).

Galerie Photos

Vidéo

Les plus Les moins

Points positifs

  • Réalisation tantôt jolie...
  • Ecriture de génie
  • Personnages attachants
  • Longue durée de vie
  • Le nouveau système de combat (à l'ancienne)

Points négatifs

  • ...tantôt moyenne

En conclusion

10
Il n'y a pas assez de place dans les points positifs pour vous parler encore et encore de toute ce que vous offrira ce Yakuza : Like a Dragon. Episode encore parfait d'une saga qui n'a jamais failli, on se demande ce que nous réserve le futur mais il est clair qu'une nouvelle ère s'ouvre et que avons déjà un amour fou pour Ichi. Si vous cherchez le jeu à acquérir en cette fin d'année, que vous ayez ou non déjà touché à la franchise, c'est clairement celui-là !

Testé par Anthony TAELMAN (Tùni)

Tùni
"Joueur depuis ma plus tendre enfance, j'ai pris la première claque de ma vie en 1996 avec Resident Evil. Créateur en 2012 de CN Play, et toujours à sa tête, mon expérience de 7 années dans le domaine du jeu vidéo est maintenant au service de ma talentueuse équipe."
Partager le test