Un inculte aux commandes...

assets/images/tests/warhammer-40000-mechanicus/warhammer-40000-mechanicus_p1.jpg
Soyons honnêtes dès le début, j'ai mis une éternité à comprendre les mécanismes de ce titre pour le moins particulier. C'est donc avec plaisir, et non sans avoir pleuré auprès de mon responsable de presse, que je vous parle enfin du nouveau titre vidéoludique de la célèbre franchise de Games Workshop. Univers vaste et étendu de space fantasy, Warhammer s'étend du jeu de société aux figurines en passant par des romans, comics et j'en passe. Bref, un véritable fan vous fera un speach de deux semaines, moi je vais directement à l'essentiel et le titre qui nous intéresse.

Mechani..quoi ? Et le reste...

assets/images/tests/warhammer-40000-mechanicus/warhammer-40000-mechanicus_p2.jpg
Petit cours d'histoire (en trichant évidemment avant de jouer), la faction "Adeptus Mechanicus" est une des plus puissante de l'univers. Des mondes par milliers, une population incalculable, bref je vous laisse le soin d'aller faire un tour sur votre moteur de recherche préféré pour en savoir plus. Vous êtes aux commandes du légendaire Faustinus qui s'en va en expédition dans une colonie morte et perdue. Quel intérêt me direz-vous ? et bien apparemment ce dernier semble avoir reçu un appel de détresse d'un Magos décédé. Après c'est un simple RPG au tour par tour avec gestion de base qui vous attend. Des décors très inspirés sont à saluer certes mais une difficulté horriblement élevée ainsi qu'une lisibilité par toujours au top finiront de vous faire jeter votre manette par terre.

Galerie Photos

Vidéo

Les plus Les moins

Points positifs

  • Plutôt joli
  • Superbe direction artistique
  • Adapté à la manette

Points négatifs

  • Musiques horribles
  • Problèmes de lisibilité
  • Très dur

En conclusion

7
Réservé aux fans de Warhammer, cet opus Mechanicus s'est voulu un véritable calvaire à tester ! Mais au bout du compte, on ne peux pas dire qu'on passe un mauvais moment malgré sa difficulté poussée. C'est peut-être enfin l'occasion pour les novices de s'ouvrir à cet univers étendu, si particulier et tellement aimé depuis 1987.

Testé par Anthony TAELMAN (Tùni)

Tùni
"Joueur depuis ma plus tendre enfance, j'ai pris la première claque de ma vie en 1996 avec Resident Evil. Créateur en 2012 de CN Play, et toujours à sa tête, mon expérience de 7 années dans le domaine du jeu vidéo est maintenant au service de ma talentueuse équipe."
Partager le test