Titre perché, genre aimé

assets/images/tests/void-trrlm-void-terrarium/void-trrlm-void-terrarium_p1.jpg
void tRrLM(); // Void Terrarium, en voilà un titre bien intriguant pour un RPG/Roguelike des plus original. La question première est de se demander comment Nippon Ichi pourrait faire vendre un genre si connu, aux fans du style, sous cette appellation ? Souhaitons leur bonne chance ! Mais là n'est pas le sujet car, pour un testeur, il suffisait de regarder les images fournies par l'éditeur pour s'intéresser directement et vouloir mettre la main dessus. Une direction artistique de ce genre, on ne la laisse pas passer, même si personnellement je n'arriverai jamais à prononcer le nom du soft.

Minnie petite souris, je vais te donner du boulot...

assets/images/tests/void-trrlm-void-terrarium/void-trrlm-void-terrarium_p2.jpg
Aux commandes d'un charmant rongeur, qui n'a rien demander à personne, vous réveillerez une intelligence artificielle, dès vos premiers pas, qui vous enverra au charbon pour sauver le genre humain (Eh oui rien que ça) sous le costume d'un robot. Mais, pourquoi tout cela donc ? simplement car après la propagation de champignons toxiques, le genre humain n'est plus représenté que par une jolie jeune fille nommée Toriko. Votre but sera donc d'enchainer des donjons aléatoires afin de récolter un maximum de ressources pour pouvoir créer un remède afin de réveiller ladite jeune demoiselle.

Oh mon terrarium ! Oh ma frustration...

assets/images/tests/void-trrlm-void-terrarium/void-trrlm-void-terrarium_p3.jpg
Au début de l'aventure, Toriko se trouvera dans un terrarium en piteux état, et au lieu de simplement réaliser un remède pour elle, vous devrez aussi réparer sa petite bulle en verre et lui apporter de quoi la protéger de toute autre infection qui pourrait la toucher. Pour ce faire, parlons rapidement (car c'est du classique) du gameplay propre au titre, qui vous frustrera un peu, beaucoup. Un roguelike, c'est toujours imaginé pour vous rendre la vie dure, mais le degré de punition qui vous attends est bien au-delà de tout ! Le fait de devoir, comme tout RPG également, prendre un maximum de level pour enchaîner les niveaux prend tout son sens, et la caméra est tellement mesquine et sombre autour de vous qu'elle vous empêchera de voir les ennemis débarquer et, souvent, vous tuer sans scrupules. Préparez-vous donc à devoir prendre un maximum de level afin d'apprendre de nouvelles aptitudes et pouvoir retourner au combat mieux équipé.

Galerie Photos

Vidéo

Les plus Les moins

Points positifs

  • Direction artistique fabuleuse
  • Gameplay irréprochable
  • Scénario simple mais mignon
  • OST très agréable

Points négatifs

  • Anglais uniquement
  • Assez répétitif
  • Vous fera casser votre manette

En conclusion

8
Voilà un jeu bien agréable et uniquement accessibles aux courageux et battants. Mais si vous avez un tant soit peu d'humanité, vous pourrez vous aussi tenter l'expérience du titre au nom imprononçable. Nippon Ichi nous habitue souvent à des softs très perchés, tout en s'inspirant des standards aimés de tous. Un moment de douceur et de douleurs rempli de saveur.

Testé par Anthony TAELMAN (Tùni)

Tùni
"Joueur depuis ma plus tendre enfance, j'ai pris la première claque de ma vie en 1996 avec Resident Evil. Créateur en 2012 de CN Play, et toujours à sa tête, mon expérience de 7 années dans le domaine du jeu vidéo est maintenant au service de ma talentueuse équipe."
Partager le test