Séance de rattrapage !

assets/images/tests/dragon-ball-z-kakarot/dragon-ball-z-kakarot_p1.jpg
Dragon Ball Z est un animé tellement mythique qu'il est classé au panthéon de la jeunesse "Club Dorothée" (dont je fais partie). Qui ne connait pas Son Goku ? Il est aussi important aux yeux des gens qu'un Mario chez Nintendo ou un Mega Man chez Capcom (même si ces derniers sont exclusivement liées au monde du jeu vidéo). Et pour ceux qui n'ont pas eu la chance de grandir durant cette génération classée Z, Bandai Namco & CyberConnect 2 vous font l'honneur de tout résumer dans une aventure pleine de nostalgie : Kakarot !

Mais qui est Kakarot ?

assets/images/tests/dragon-ball-z-kakarot/dragon-ball-z-kakarot_p2.jpg
Si le nom Son Goku évoque beaucoup pour certains, celui de Kakarot peut paraître plus flou. En effet, on associe souvent le personnage principal de l'animé à un simple enfant doté d'une queue dans le bas du dos (sans mauvais jeu de mot), qui grandit au fur et à mesure de sa quête des 7 boules de cristal et qui n'a eu, pour seule famille, qu'un grand père qui lui a tout apprit. Mais si l'on creuse la question plus en profondeur, il est évident que beaucoup de choses restent en suspens. Une telle puissance ne peut-être humaine, son passé est trop flou, où est-il né ? Et c'est ainsi que les réponses tombent dès le début de votre aventure en rencontrant Raditz ! Vous êtes un Saiyen, vous vous prénommez Kakarot et avez été envoyé sur terre, peu après votre naissance pour en prendre le contrôle et la détruire.

De nombreuses heures de plaisir et de vide !

assets/images/tests/dragon-ball-z-kakarot/dragon-ball-z-kakarot_p3.png
Dragon Ball Z : Kakarot est un open world, et de par ce fait, vous pourrez voyager de régions en régions tout en complétant un scénario principal complet (et respectant totalement l'histoire originale de l'animé), ainsi que quelques quêtes annexes peu compliquées et sans intérêt. Cyber Connect 2, en ayant choisi le principe du monde ouvert s'est, certes, très bien accompli de la tâche des combats (ils sont reconnus pour cela) mais en a oublié de le faire vivre ! Vous rencontrerez très rarement des PNJ (ceux-ci se ressemblant tous d'ailleurs) et aurez l'impression de voler dans de vastes étendues sans vie. Mais le plaisir dépassant largement la frustration, vous pourrez profiter d'une réalisation de qualité, de doublages originaux, de la vraie bande son du manga le tout agrémenté d'un sourire sur vos lèvres et de souvenirs pleins la tête.

Galerie Photos

Vidéo

Les plus Les moins

Points positifs

  • Graphiquement très réussi
  • La vraie bande son de l'animé
  • Un scénario sous le signe du respect
  • Les vrais doubleurs !
  • Des combats spectaculaires

Points négatifs

  • Un monde ouvert relativement vide
  • Des quêtes annexes sans intérêt

En conclusion

8
Dragon Ball Z : Kakarot est un véritable petit bonbon ! Un cadeau pour tous les fans de l'animé et même une merveilleuse manière d'entrer dans l'univers pour qui ne le connaîtrait pas encore (oui cela existe). Sa longue durée de vie vous tiendra en haleine car le rythme ne baisse jamais. Saluons donc l'hommage et espérons voir un jour la même chose pour Dragon Ball.

Testé par Anthony TAELMAN (Tùni)

Tùni
"Joueur depuis ma plus tendre enfance, j'ai pris la première claque de ma vie en 1996 avec Resident Evil. Créateur en 2012 de CN Play, et toujours à sa tête, mon expérience de 7 années dans le domaine du jeu vidéo est maintenant au service de ma talentueuse équipe."
Partager le test