De l'expérience à revendre

assets/images/tests/9-monkeys-of-shaolin/9-monkeys-of-shaolin_p1.jpg
Sobaka Studio, cela ne vous dit rien ? Il étaient derrière le très sympathique Redeemer sorti en 2019 et avaient prouvé qu'en Russie, il n'y a pas que Poutine qui a du talent ! Trêve de plaisanteries (au risque de manger une pomme empoisonnée), ces sympathiques développeurs nous reviennent avec un Beat'em All dans un univers Shaolin (comme son titre l'indique) avec la ferme intention de conclure leur premier essai plutôt réussi.

Super Wei Cheng pendant 4 heures

assets/images/tests/9-monkeys-of-shaolin/9-monkeys-of-shaolin_p2.jpg
1572, Chine, un village se fait attaquer par des pirates et vous voici aux commandes d'un habitant de cet endroit prénommé Wei Cheng (qui est à la base pécheur mais très bon combattant). Ce dernier, alors témoin du décès cruel de son grand-père, décide partir en quête de vengeance et pour cela, il rejoint des moines Shaolin afin d'apprendre toutes les techniques nécessaires pour vaincre ses ennemis. Alors c'est très cliché certes, mais on adhère plutôt bien à l'univers et à la direction artistique très soignée. Cependant, et c'est là que le bât blesse, ce titre n'a rien d'original. Dans la plus grande tradition des Beat'em All, il ne fait que d'enchainer des hordes d'ennemis à combattre durant 4 heures et c'est tout ! Le titre est, de plus, extrêmement court et la rejouabilité n'est pas son point fort étant donné son manque de défis.

Galerie Photos

Vidéo

Les plus Les moins

Points positifs

  • Direction artistique charmante
  • Gameplay agréable
  • La coop qui fait plaisir
  • Musiques sympathiques

Points négatifs

  • Très court & plutôt facile
  • Réjouabilité inexistante

En conclusion

7
Pas grand chose à ajouter au sujet de 9 Monkey of Shaolin si ce n'est qu'il est préférable d'attendre une promo avant d'investir dans le titre. Son cruel manque de contenu ne justifie pas les 30€ demandés en digital comme en physique. Malgré tout, si on vous l'offre, vous passerez quelques agréables petites heures et peut-être même en compagnie d'un ami afin de faire tous les succès du jeu.

Testé par Anthony TAELMAN (Tùni)

Tùni
"Joueur depuis ma plus tendre enfance, j'ai pris la première claque de ma vie en 1996 avec Resident Evil. Créateur en 2012 de CN Play, et toujours à sa tête, mon expérience de 7 années dans le domaine du jeu vidéo est maintenant au service de ma talentueuse équipe."
Partager le test